Cheveux longs

Comment prenez-vous soin de vos cheveux longs ?

Aujourd'hui, et depuis la mode "hippie", les cheveux longs se sont banalisés, y compris pour les hommes. Pour les femmes, une longue chevelure est souvent considérée comme un attribut de féminité. Une chevelure magnifique est, pour les deux sexes, un gage de beauté. Il est fascinant de voir la discipline qu'il faut pour prendre soin de ses cheveux longs, et une personne qui sait s'y prendre a toute les chances d'être quelqu'un qui aime prendre soin de soi, et peut-être aussi des autres. En outre, de beaux cheveux sont gage d'une bonne santé, qui est la base de l'attirance physique (sauf pour les romantiques du XIXe siècle, qui aimaient les formes éthérées et les visages blancs - mais à leur décharge ils aimaient tout de même les cheveux longs !).

Par conséquent, les cheveux longs sont convoités par pas mal de gens. Mais deux raisons peuvent expliquer pourquoi les cheveux longs ne sont, finalement, pas si courants :

La première, c'est que les cheveux longs ne sont pas DU TOUT pratiques. Il faut attendre des années pour qu'ils poussent, leur prodiguer des soins réguliers, les coiffer, en été ils tiennent chaud, en hiver ils vous giflent le visage à cause du vent...

La seconde, c'est que malgé toute la bonne volonté du monde et des soins, ils sont souvent fourchus, secs, en un mot moches, surtout les pointes. D'où mon article...

La bonne nouvelle du jour : la réussite des cheveux longs n'est pas proportionnelle au temps passé à en prendre soin.

En effet, il faut avoir les bons réflexes ; et ceux-ci ne demandent pas des heures.

Conseil n°1 : Eviter la brosse, surtout sur cheveux mouillés

Eh oui, cela peut sembler paradoxal vu leur capacité à faire des noeuds, mais les cheveux longs n'aiment pas la brosse !

Brossez-les trop souvent, ils vont graisser.

Brossez-les mouillés, ils vont se casser en profondeur car c'est là qu'ils sont le plus vulnérables. Les soins réparateurs sont strictement impuissants face à un brossage sur cheveux mouillés. Ne faites plus jamais ça !

La solution ?

Utilisez un démêlant à chaque lavage (sans temps de pose, c'est mieux). Aujourd'hui, la plupart des après-shampooing ont une bonne action démêlante. Vous pouvez donc acheter un après-shampooing spécial cheveux abîmés ou spécial cheveux colorés, par exemple (en fonction de vos besoins) qui fera office de démêlant. Pratique, non ?

Une remarque : quand vous posez un après-shampooing, insistez plus sur les longueurs et les pointes. Si vous le posez la racine du cheveu, il aura tendance à graisser plus vite (et ça ne sert à rien, puisque le cheveu jeune n'a pas encore besoin de soins et que les noeuds se font dans les longueurs).

Il existe également des sprays démêlants à vaporiser sur cheveux mouillés ; je vous conseille d'en prendre un "spécial cheveux gras", qui évitera à vos cheveux de graisser plus vite.

Et surtout, surtout, démêlez avec vos doigts ou un peigne démêlant (c'est un peigne dont les dents sont larges et très écartées).

Conseil n°2 : Un soin régulier

Vous remarquerez que je n'ai pas écrit "un soin fréquent".

En effet, il est inutile de se laver les cheveux trop souvent. Plus vous les lavez, plus vite ils vont regraisser, plus vous allez devoir les laver. En outre, l'eau fragilise les cheveux, qui deviennent très sensibles une fois mouillés (d'autant plus que l'eau est chaude et donc les écailles du cheveu ouvertes). C'est temporaire, mais signifie que vous les abîmez plus facilement, par exemple si vous les attachez serrés alors qu'ils sont humides.   

La solution ?

Quand vous vous lavez les cheveux, évitez les shampooing agressifs.

Appliquez le shampooing suivi d'un après-shampooing aussi systématiquement que possible. Inutile d'attendre d'avoir les pointes fourchues pour nourrir les cheveux. Choisissez un après-shampooing qui se rince immédiatement, c'est plus pratique ; mais évitez les "2 en 1" qui sont moins efficaces (en attendant le produit miracle !). 

Remplacez une fois par mois (au "pire", une fois tous les deux mois) l'après-shampooing par un masque/un soin avec quelques minutes de pose. Ils permettent de nourrir en profondeur le cheveu. Pour que ça serve à quelque chose, commencez à bien sécher vos cheveux (essorage dans une serviette par exemple) et appliquez le masque sur les pointes, voire les longueurs, mais JAMAIS à la racine du cheveu (sinon cheveux gras assurés!).

De temps en temps, rien ne vous empêche de mettre une goutte de sérum nourrissant sur vos pointes.

Conseil n°3 : Anticiper les agressions 

Lorsque vous vous rendez à la piscine, protégez vos cheveux avec une crème capillaire riche en agents lubrifiants. Elle formera un film protecteur autour de vos cheveux.

Protégez vos cheveux du soleil, particulièrement les cheveux colorés, grâce à une mousse coiffante hydratante par exemple. La couleur a en effet tendance à s'altérer au soleil. 

Evitez de vous attacher les cheveux avec des élastiques serrés ; préférez les élastiques mous, qui auront moins tendance à casser le cheveu.

Avant de choisir une coloration ou des mèches, réfléchissez bien : elles ont tendance à accélérer la dégradation (naturelle) du cheveu et vous aurez d'autant plus besoin de soins.

D'une manière générale, essayez de terminer le shampooing par un jet d'eau froide qui resserre les écailles du cheveu et le rend plus lisse, plus brillant.

Conseil n°4 : S'armer de patience !

Les fourches qui apparaissent inévitablement sur les cheveux longs ne disparaîtront pas : vous pouvez les camoufler grâce à un sérum par exemple, mais vous ne réussirez pas à vous en débarrasser définitivement... Sauf en les coupant ! Et votre longueur sera d'autant plus difficile à atteindre ! 

Conseil n°5 : Coiffer des cheveux longs  

La technique qui permet de faire des coiffures facilement, c'est de ne pas avoir les cheveux trop propres ; sinon, ils glissent. N'hésitez donc pas à les "salir" avec de la laque avant d'entamer votre super chignon de soirée !   

 

 Récap' des "bonnes pratiques" cheveux longs

Aujourd'hui, Camille a de magnifiques cheveux longs. Mais ça n'a pas toujours été le cas. Elle a dû s'armer de patience, et oublier les désagréments liés à la pousse des cheveux : le passage difficile de court à long, quand la coiffure "ne ressemble plus à rien" ; la nécessité de ne pas oublier son élastique pour faire du sport ; la chaleur étouffante en été... Mais elle a tenu bon. Quand elle se lave les cheveux, elle utilise un démélant à rincer , puis utilise un peigne à grosses dents pour déméler sommairement sa chevelure. Pour éviter que ses cheveux ne soient trop plats (gravité oblige !), elle donne un coup de sèche-cheveux la tête en bas. Le sèche-cheveux a tendance à dessècher le cheveu, mais elle les a rincés avec de l'eau froide, ce qui leur permet d'être plus résistants. Parfois, elle les laisse sécher à l'air libre, et quand elle n'a pas le temps, elle se contente de vaporiser un spray démélant sur ses cheveux après le shampooing et les démèle au doigt. Vous voyez, finalement, pas de quoi fouetter un chat !