Définir son poids idéal

Cette fois-ci, je m'attaque à un problème de taille (c'est le cas de dire !). Et même si je doute fort d'avoir fait le tour de la question en un article, je vais essayer de partager avec vous mes quelques connaissances sur le sujet.

Je vous rappelle en passant que je ne suis ni docteur(e?), ni diététicienne, et que mes astuces et conseils relèvent de ma propre expérience et d'informations glanées ici et là. Je ne prétends pas être infaillible, ni parole d'évangile. Voilà pour commencer.

Comment déterminer mon poids idéal ?

Cette question est affreusement difficile à trancher. Un médecin dirait que votre poids idéal se situe entre un IMC de 18 et 25 (Indice de Masse Corporelle, calculé en divisant votre poids en kilos par votre taille en cm au carré; IMC=p/t²). Mais en réalité, on connaît tous des personnes rondes qui respirent la confiance en elles, la santé, des personnes minces qui ont l'air en petite forme, et une majorité de personnes "normales" (du point de vue de l'IMC, s'entend) qui se trouvent trop grosses ou trop maigres...

Votre poids idéal est déterminé par l'adéquation entre : votre hérédité (vos gènes), votre mode de vie, et l'image que vous avez de vous-même. Et il ne doit pas mettre votre santé/vie en danger, ça peut paraître évident mais ça ne l'est pas pour tout le monde.

Par exemple, si vous avez des gènes qui vous "programment" pour être un peu rond(e), mais que vous avez un mode de vie très sportif et que vous vous aimez tel(le) que vous êtes, avec beaucoup de muscles et peu de graisse, vous êtes à votre poids idéal... SAUF si vous avez un pourcentage de masse graisseuse tellement bas que ça menace votre santé (eh oui il en faut, et plus pour les filles que les garçons d'ailleurs). Bon, c'est un exemple extrèment rare, qui touche par exemple les bodybuilders/euses. 

A l'inverse, si vous êtes mince, mais que vous vous trouvez trop maigre, que vous n'aimez pas votre corps tel qu'il est, voire que vous êtes fatigué(e) et en mauvaise forme physique, vous n'êtes peut-être pas à votre poids idéal.

Pourquoi ais-je souligné l'aspect génétique ? Parce qu'à poids et IMC égaux, une personne peut être parfaitement à l'aise et une autre non, et c'est lié à la génétique. En effet, nous naissons tous avec un "prévisionnel" de cellules graisseuses qui vont se former à la fin de la croissance (qu'on le veuille ou non). Ces cellules peuvent être remplies ou vides (c'est-à-dire qu'on grossira ou maigrira). Mais leur nombre va conditionner la sensation de faim. Donc si vous mangez moins que votre faim, vous serez plus mince mais vous aurez toujours faim, car les cellules graisseuses, même si elles sont vides, seront toujours là. Mais une personne mince comme vous aura peut-être moins de cellules graisseuses (grâce à ses gènes) et n'aura pas faim, elle.  

Précisons que quasiment personne n'est programmé génétiquement pour être en surpoids, encore moins obèse, ni rachitique. C'est extrèmenent rare. Si vous êtes en surpoids ou obèse, ou rachitique, la cause est très probablement à chercher ailleurs.

Peut-on atteindre son poids idéal ?

Il est possible pour chacun d'atteindre un poids où on se sent bien, où on a pas faim et où on est en bonne santé, mais pas si on se focalise sur un chiffre ou si on espère changer de patrimoine génétique. Il y a cette "mode" d'être maigre qui pousse de nombreuses personnes à rejeter leur poids naturel, sans compter la difficulté de changer de corps quand on grandit ou dans les années qui suivent la fin de la croissance. Il faut essayer de résister à cette ambiance qui vous pousse à ne pas aimer votre corps comme il mérite de l'être. Parfois, ces incitations à contrôler son poids mènent à des troubles alimentaires, qui sont liés à une grande souffrance. Mieux vaut se méfier de tous ces discours qui veulent vous dicter ce qui est beau et bien, si la contrepartie est de ne plus profiter de votre vie et de votre corps en bonne santé.

Pour n'être ni trop gros(se) ni trop maigre, le mieux est de se focaliser sur ses sensations, notamment de faim et de plaisir.

D'une façon générale, mangez quand vous avez faim, et arrêtez-vous de manger quand vous n'avez plus faim.

Comment savoir si l'on a faim ? Et si l'on est rassasié(e) ?

Si vous êtes face à une belle part de gâteau et que vous ne savez pas si vous avez faim ou juste envie de manger, demandez-vous si vous auriez assez faim pour manger une boîte de thon, ou une pomme, ou tout aliment nourrissant mais qui ne vous fait d'habitude pas spécialement envie. Si la réponse est oui, vous avez faim. Sinon, vous avez juste envie de manger. Si vous avez envie de manger sans faim, vous pouvez vous le permettre, il n'y a pas d'interdiction absolue. Mais dans ce cas, mangez trois fois plus lentement, pour bien déguster et profiter de ce petit plaisir. Si vous l'avalez en deux secondes parce que vous vous sentez coupable de le manger, il y a des chances pour que vous soyez encore frustré(e) après avoir mangé le gâteau et qu'il vous en faille un autre ensuite !

Pour savoir si l'on est rassasié au cours d'un repas, il faut se concentrer sur le plaisir. Quand votre plaisir physique à manger diminue ou s'arrête, c'est que vous arrivez au bout de votre faim. S'il devient inconfortable de manger plus, vous êtes plus que rassasié(e). Le problème, c'est que le plaisir de manger est fortement lié à votre faim, donc si vous commencez à manger sans faim vous ne saurez pas quand il faut s'arrêter. D'où l'importance d'attendre d'avoir faim avant de manger. En outre, manger lentement vous permet de goûter toutes les saveurs de ce que vous êtes en train de manger et de vous concentrer sur le plaisir que vous y prenez ; ce qui va vous aider non seulement à vous sentir rassasié(e) mais aussi à vous sentir comblé(e) à la fin du repas. Sans compter que ça améliore la digestion. L'idée est de garder la nourriture assez longtemps dans la bouche pour bien sentir toutes les saveurs, pas forcément de mâcher pendant trois heures.

Des petites astuces pour bien manger : ne vous forcez pas à finir votre assiette si vous n'en avez plus envie, et choississez des aliments que vous aimez ET que vous digérez bien. Si vous les aimez, cela va vous aider à vous sentir plus rassasié, et vous aurez plus envie de manger lentement. Si vous les digérez bien (que vous n'avez pas mal au ventre, que vous sentez que votre repas vous a donné de l'énergie, par exemple) cela signifie que vous ne faites pas de mal à votre corps avec cette nourriture-là.

J'espère que ces conseils vous auront aidés, n'oubliez pas qu'en grande partie votre poids est lié à vos habitudes alimentaires et que ce n'est pas parce que vous êtes l'enfant de vos parents que vous devez avoir la même silhouette qu'eux. 

Sachez, pour les personnes qui se trouvent trop minces, qu'il est possible pour les cellules graisseuses de se multiplier. Par contre, pour les personnes qui se trouvent trop rondes, les cellules graisseuses ne disparaissent jamais, inutile donc de s'affamer en espérant les faire partir. Cela dit, ces cellules peuvent se remplir et se vider, on peut donc mincir considérablement en les remplissant un peu moins. Et la bonne nouvelle pour ceux/celles de la seconde catégorie, c'est qu'avant de créer de nouvelles cellules graisseuses (en plus de celles qui sont déterminées génétiquement) le corps va tout faire pour éliminer ou stocker la graisse dans les cellules déjà existantes. Ce qui veut dire que si vous mangez d'habitude à votre faim et que pendant une ou deux semaines vous mangez beaucoup trop et que vous prenez du poids, il vous suffira de vous remettre à manger à votre faim pour tout reperdre sans le moindre effort : sans que vous vous en rendiez compte, vous aurez un petit peu moins faim que d'habitude et votre métabolisme va s'accélérer jusqu'à ce que vous ayez éliminé le surplus. 

En conclusion de cet article, trouver votre poids idéal est à mi-chemin entre votre mode de vie et alimentation et entre l'acceptation de vous-même tel que vous avez été conçu(e). D'ailleurs, la clé pour trouver votre poids idéal n'est pas tant une quête que de tout faire pour que votre poids idéal, lui, vous trouve... Je détaillerais cela dans un prochain article.

Bon vent ! Et n'oubliez pas de vous faire plaisir !


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.